1. Synopsis

Aucune méprise sur le texte qui va suivre : j'aime la Belgique, j'aime être Belge et j'aime la manière dont cette nation nous représente au niveau international halieutique.

Notre pays propose de vastes possibilités de parcours de pêche, davantage, de mon opinion, en berges publiques que privées. Peu importe la gestion dont je reparlerai plus tard, on ne peut pas nier le potentiel halieutique de la Belgique. Pêle-mêle: la Meuse, le Canal Albert, le WaterSportBaan, Les Lacs de l'Eau-d'Heure, Diepenbbek, le Bloso de Nieuwpoort, le canal Gand-Terneuzen, l'Ourthe, le canal du Centre, et toutes les rivières...

On se retrouve donc dans un paradoxe tout à fait "belgicien": on a des cours d'eau mais rien autour pour provoquer l'envie de développer la pêche. En effet, combien de kilomètres de berges sur la Meuse par rapport au nombre de postes accessibles par exemple? Que dire alors des gestionnaires des Lacs de l'Eau d'Heure et de la disparition de la pêche programmée au profit des sports aquatiques moteur? (NB: le projet est actuellement revu et en pourparlers -voyez l'éditorial de Bruno Chermanne à ce propos-)

Je dirais, sans vouloir remettre sur le tapis les différences médiatisées entre Nord et Sud en Belgique, que le problème est plus marqué en Wallonie.

Ce ne sont que des sentiments que j'ai amassés en côtoyant la pêche, les pêcheurs, les associations et maintenant en faisant partie d'un club et, indirectement mais activement, d'une fédération...

Je reste actif aussi sur le plan de la littérature halieutique en tous genres, livres, magazines, internet -ce site entre autres- en français et surtout en anglais.

Et c'est en lisant un hebdomadaire ! de pêche anglais que m'est venue l'idée d'écrire cette chronique. Nous, anglais et belges, pratiquons la même passion, avec les mêmes objectifs mais les outils mis à notre disposition sont différents. Les chapitres suivants sont des textes complets ou des bribes traduites de l'anglais, dont les sources sont toutes citées. Explications...

Je tiens aussi à préciser que les propos tenus dans ces textes (ainsi que tous ceux du présent site - exceptés les textes soumis par les clubs, partenaires et autres à propos des brocantes, concours,...) sont les miens et sont personnels. Je les ai écrits en tant que citoyen belge, sans aucun lien hiérarchique de quelque type que ce soit.

 

Vous pouvez lire cette publication en ligne, comme un livre ici

Si vous ne désirez pas parcourir ce document sur le site, vous pouvez le télécharger en cliquant ici.

Page précédente : 0. Table des matières Page suivante : 2.1 Un peu de géographie