2.3.e. L'éducation à la pêche

Comment parler de pêche, de connaissance de la pêche, des poissons, de la nature et de l'environnement sans parler d'apprentissage?

C'est finalement assez logique, et peu de champs cognitifs peuvent se passer de l'éducation et de l'apprentissage de terrain.

Les anglais ont alors imaginé un accès à cette connaissance de plusieurs manières possibles :

La pêche est un sport reconnu comme tel en Angleterre, pas un loisir ou un passe-temps mais bien un sport avec l'encadrement nécessaire autour. Et autant on peut trouver des professeurs d'école ou des entraîneurs sportifs, autant on peut rencontrer des professeurs de pêche ainsi que des coaches. (1)

Le système d'agréation est simple et complet, on peut devenir coach de pêche ou professeur de pêche en passant des tests.

L'AT peut intervenir auprès de ses membres pour aider le futur coach/professeur dans sa formation.

Un cours complet est mis à la disposition des participants, un cours sous forme de syllabus et de CD/DVD éducatif. Le cours reprend les points suivants :

  • Géographie :
    • cycle de l'eau et importance de l'eau,
    • évolution de la météo,
    • direction du vent,
    • pression de l'air.
  • Biologie :
    • La faune et la flore communes proches du milieu aqueux,
    • photosynthèse,
    • chaîne alimentaire,
    • la vie de l'étang (des eaux stagnantes),
    • identification des poissons,
    • habitudes des poissons,
    • manipulation des poissons.
  • Numération (adaptation des concepts de mesures à des cas concrets) :
    • Mesure de la profondeur de l'eau,
    • plomber une ligne,
    • résistance du nylon,
    • calcul de la flèche et résistance de la canne.
  • Littérature :
    • Résumé de travaux et études,
    • résumé des conclusions des études menées par l'ARR,
    • index par mot,
    • document d'évaluation,
  • Suppléments :
    • Sécurité au bord de l'eau,
    • le code rural,
    • montage et utilisation d'un équipement de pêche,
    • identification et sélection des appâts.

Le but de cette formation est double et l'AT ne s'en cache pas, enrayer le chômage et renouveler les relations sociales.

Les rapports d'évaluation de ces formations, basés sur les feedbacks des professeurs ainsi que sur l'évolution tant sociale que financière des personnes devenues coaches démontrent que les compétences suivantes sont développées, à travers et après la formation :

  • la communication
  • la collaboration
  • amélioration des techniques pédagogiques,
  • performance,
  • contrôle de soi et de la situation,
  • discipline,
  • meilleure organisation (planning, prévisions,...)
  • niveau de citoyenneté et prise de conscience de celle-ci décuplés,
  • Savoir-faire et savoir-être (2)

La conclusion générale de cette éducation à la pêche peut être résumée simplement : en formant les jeunes à la pêche et en formant les moins jeunes à l'apprentissage, l'AT permet d'améliorer la vie des gens, à les rendre plus responsables et aux centres pédagogiques (écoles, centres de formation, centre de « redressement »,...) de rencontrer et de rendre pragmatiques des concepts abstraits tout en pratiquant un sport ou une activité amusante, (Et oui, en Angleterre, on prend des poissons :-) ). Les supports de cours pour étudier coûtent 30£ (±35 euros)

Même si les examens coûtent encore assez cher, il reste intéressant pour les citoyens de les réussir car ils peuvent ainsi déclarer une activité complémentaire (ou une principale).

Les honoraires peuvent varier mais une moyenne de 20£ de l'heure apparaît dans les différentes offres de service.

(1) http://www.anglingtrust.net/page.asp?section=140&sectionTitle=Introduction+to+Angling+and+the+Environment

(2) Le groupe nominal « Life skills » n'est pas simple à rendre en français. Skill veut avant tout dire compétence dans le sens de savoir-faire mais fait aussi référence aux comportements sociaux, dans ce cas-ci.