Archives de la revue de presse

Pêcheur belge de mai

Auteur de l'article ced Date de l'article 07 mai 2012 Catégorie de l'article Revue de presse
Pêcheur Belge de mai 2012


TABLE DES MATIERES (Edito plus bas)

CARNASSIERS

  • Le linéaire : les bases

COMPETITION

Coup

  • Réunion annuelle des Internationaux

Mouche

  • 1ère manche du Championnat de Belgique Juniors

COUP

  • La pêche à la perle

MATERIEL

  • Nouveautés

MER

  • Tableau des marées

MOUCHE

  • La quête du Graal (II)
  • Réservoir – Stripper ou tricoter ?
  • Le crépuscule des ombres
  • La mouche du mois : le « Sedge CDC »

REGLEMENTATION

  • Le coin du garde-pêche

TOURISME-PECHE

  • Suède – Blekinge, une destination de choix pour la pêche des salmonidés migrateurs

Vie Fédérale

  • Fédération de Pêche et Pisciculture de la Senne – L'As de pêche est dans ses murs !

 

EDITORIAL (retour Table des matières)

« Faire du fric » avec la pêche...

En tant que rédacteur en chef de votre magazine, je suis constamment à l'interface entre le monde de la pêche associative et le monde de la pêche « commerciale ». J'ai pu me rendre compte que la manière dont le premier perçoit le second est rarement flatteuse. C'est surtout le cas vis-à-vis des sociétés ou des personnes qui, travaillant dans le secteur de la pêche, proposent – contre paiement, bien entendu – des services que le secteur associatif dispense également mais pour une somme modique, voire gratuitement. Aux yeux de certains membres actifs au sein du secteur associatif, il serait ainsi inconvenant de gagner sa vie, de « faire du fric » avec la pêche.

Certes, il y a la manière de « faire du fric », mais à partir du moment où le service offert est de qualité et ne met pas en péril l'intégrité de nos milieux naturels et de leurs habitants et si, de surcroît, il répond à une demande, je ne vois pas où est le problème, bien au contraire. En effet, il serait souhaitable que davantage de personnes en Wallonie tirent tout ou partie de leurs revenus de la pêche. Créatrice de davantage d'emplois directs et indirects et génératrice de retombées économiques plus importantes pour la Wallonie, notre activité aurait alors l'écoute qu'elle mérite de la part de nos autorités politiques.

Bruno Chermanne

Rédacteur en chef

[Mots-clés liés]: