Edit'eaux archivés

Ma première balade

Auteur de l'article ced Date de l'article Jan 29, 2012 Catégorie de l'article homepage


A peu près comme tous les dimanche, entre deux emplettes, je crochète par la Jonction (souvent) ou par le Hemlot (ça m'arrive).

(Je crois que ça énerve d'ailleurs fort ma moitié, 1 heure pour aller acheter de la charcuterie, c'est louche.)

Encore une fois, je suis surpris de l'assiduité de mes collègues de Saint-Pierre, ils étaient une petite dizaine étendus du virage du port de plaisance jusqu'à l'arrivée d'eau.

Le poisson était aussi au rendez-vous.

La technique la plus représentée reste en ce jour la longue canne (mais assez courte 3 ou 4 bouts majoritairement) mais un petit feeder cassait le miroir de la Meuse à un mètre de la péniche lui faisant face.

Sous les cannes, les prises allaient bon train et variaient entre 50 et 300 grammes. Les esches étaient elles aussi très diverses, j'ai pu apercevoir des asticots, des whities, des pinkies mais aussi du blé et une autre graine (peut-être de la semoule).

Les amorces étaient adaptées à l'hiver: fort sombres et d'une granulométrie moyenne.

Le feederiste pêchait léger (15 grammes il me semble) et régulièrement et utilisait une queue de rat pour amortir le ferrage assez autoritaire mais souple. Ses prises étaient plus calibrées mais plus espacées. Je n'étais pas là au début de sa partie de pêche mais je crois qu'il n'a pas, à raison je pense, déposé un tapis d'amorce mais a laissé les poissons à la diète. Au plus rapide de se nourrir.

Et pour terminer, après cette excellente et revivifiante balade, je vous laisse avec quelques photos.

Bonne semaine.

La jonction en janvier: 1.5 °

Cliquez sur une miniature pour l'agrandir.

 

[Mots-clés liés]:
Previous page: Archives Next page: Archives de la revue de presse