Edit'eaux archivés

Des nouvelles des lacs de l'Eau d'Heure

Auteur de l'article ced Date de l'article Jun 10, 2013 Catégorie de l'article homepage

Je me permets de répercuter l'éditorial de Bruno Chermanne du Pêcheur Belge de Juin 2013.

"

Les lacs de l'Eau d'Heure : des attentes énormes

Voici un peu plus d'un an, le 14 mars 2012 précisément, les trois structures halieutiques actives à l'échelle de la Wallonie, à savoir la F.S.P.F.B. (Fédération Sportive des Pêcheurs Francophones de Belgique), la M.P.W. (Maison wallonne de la pêche) et l'U.W.P. (Union Wallonne des Pêcheurs), interpellaient le ministre ayant le tourisme dans ses attributions, Monsieur Paul Furlan, au sujet du triste sort réservé à la pêche aux lacs de l'Eau d'Heure [...]



[...]

En quelques mots, ces structures ont dénoncé, lors d'une conférence de presse, le peu de place octroyée à la pêche dans le processus de développement du tourisme en cours sur le site. Ce coup de gueule des structures halieutiques n'est pas resté sans suite puisque, moins de 10 jours plus tard, le Ministre Furlan convoquait à une réunion l'ensemble des acteurs concernés par le développement de la pêche aux lacs de l'Eau d'Heure. Au cours de cette réunion, le Ministre Furlan s'est montré très réceptif aux griefs et arguments des représentants des pêcheurs. Il a ensuite fait part de sa volonté de voir la pêche occuper la place qu'elle mérite sur le plus grand ensemble de lacs de Belgique et a proposé la constitution d'un groupe de travail à cet effet. Dans la foulée, il a demandé aux représentants des structures halieutiques de proposer un projet de développement de la pêche sur le site.Les structures halieutiques se sont mises à l'ouvrage et ont présenté leur projet au groupe de travail le 15 mai 2012, soit deux mois plus tard. Permettez-moi de m'attarder quelque peu sur le contenu de ce projet. Première précision importante : ce projet a tenu compte de l'ensemble des sensibilités présentes au sein du monde des pêcheurs car il est le fruit d'un consensus entre les différents acteurs halieutiques concernés, c'est-à-dire les trois structures citées précédemment et les structures locales, à savoir les deux fédérations territoriales (la Fédération Halieutique Sambre et Oise et la Fédération Halieutique de l'Entre-Sambre-et-Meuse) et l'association de pêcheurs en place sur les lacs de l'Eau d'Heure (A.D.P.P.L.E.H.). Ce projet concerne l'ensemble des plans d'eau des lacs de l'Eau d'Heure, à savoir les trois lacs de pré-barrage (Féronval, Ry Jaune et Falemprise) et les deux lacs de barrage (Eau d'Heure et Plate Taille) ; il prévoit, entre autres, de mettre en valeur le potentiel halieutique exceptionnel du lac de la Plate Taille, par ailleurs le plan d'eau le plus vaste de Belgique (347 ha), par la mise en place d'un produit de pêche de la truite et des carnassiers aux leurres et à la mouche, du bord et en barque sur ce lac. Enfin, j'en terminerai en précisant que ce projet vise à rendre le site attractif à la fois pour les pêcheurs wallons et pour les pêcheurs des régions et pays limitrophes ; il s'inscrit dans l'optique du développement du tourisme-pêche dans le but de voir la pêche contribuer au développement socio-économique de la région des lacs de l'Eau d'Heure.

Vous l'aurez compris, ce projet est ambitieux. Il est également d'une importance capitale pour l'avenir de la pêche en Wallonie car il permettra à nos responsables politiques à tous niveaux (communal, provincial, régional et fédéral) de prendre conscience que la pêche est un loisir à même d'engendrer des retombées économiques substantielles, chose dont leurs homologues des pays voisins sont convaincus depuis bien longtemps déjà.

Et aujourd'hui, où en est-on ? Après plusieurs réunions avec l'ensemble des acteurs concernés par ce projet – la dernière ayant eu lieu le 2 avril dernier en présence du Ministre Furlan lui-même – nous sommes toujours dans l'attente des premières avancées concrètes dans ce dossier. Il est à présent plus que temps de passer à la vitesse supérieure et de traduire dans les faits les promesses annoncées et la bonne volonté affichée par le Ministre Furlan et par les responsables de l'asbl « Les Lacs de l'Eau d'Heure ».

Bruno Chermanne

Rédacteur en chef

[Sources: ]

[Mots-clés liés]:Lacs de l'Eau d'Heure, Pêcheur Belge, Bruno Chermanne
Previous page: Archives Next page: Archives de la revue de presse