La pêche au waggler coulissant

Télécharger cette fiche en pdf Télécharger cette fiche en pdf

Pourquoi le coulissant?

Dès lors que la profondeur de l'eau dépasse 4 mètres, il devient presque impossible de lancer une ligne correctement et avec précision. 4 mètres en utilisant une canne de 15 pieds, c'est déjà une limite en soi à condition que le dégagement à l'arrière soit suffisant. Pour peu qu'il y ait un talus derrière la zone de lancer, c'est déjà plus que compromis.

On va donc avoir recours à un montage dit coulissant et qui va permettre au waggler de se relever grâce à un nœud d'arrêt. Nœud d'arrêt qui sera lui bloqué à la bonne profondeur de pêche et qui devra passer à travers tous les anneaux au moment du lancer (tout comme au ramener d'ailleurs)

Ce n'est pas une technique simple, elle demande de l'entraînement et de la discipline ainsi que des principes lors des montages assez logiques mais obligatoires.

 

Quel waggler?

La physique ne nous aide pas dans cette pêche et va nous obliger à faire en sorte que la répartition du poids (plombs et waggler) soit le plus près possible de l'hameçon, disons le de cette manière pour être plus clair.

Au moment du lancer, en effet, si certains éléments, plombées et waggler, ont un répartition pondérale disproportionnée, ils vont avoir tendance à vouloir passer les devant les autres et avoir un effet de bolas (vous savez ces armes de jet sous forme de boules reliées par une corde utilisés par les gauchos pour capturer le bétail)

Il est donc assez cohérent de préférer un waggler majoritairement pré-plombé. En fait, le premier principe voudrait que la masse principale soit directement sous le waggler.

Choisissez un waggler plus lourd que ce que les conditions le voudraient, cela facilitera le passage du noeud d'arrêt dans les anneaux de la canne et compensera un peu la perte de longueur dû au frottement. 3 grammes me semble être un minimum.

De nombreuses marques proposent des wagglers préplombés: Drennan, Dave Harrel, Sensas ou Garbolino... Les modèles permettant d'ôter des rondelles pour ajuster le plombage sont extrêmement intéressants mais pas nécessaires.

Il reste encore une solution mais elle demande un peu de bricolage, il s'agit d'utiliser une waggler non préplombé et de le préplomber soi-même en enroulant un fil de cuivre de 1mm² (ou de plomb - plus facile à placer et à former autour du waggler sans l'abîmer-) autour de l’embase du waggler juste un peu au-dessus de l’œillet et puis vers le haut. Si vous avez un waggler supportant 5AA par exemple, testez la portance en pinçant 2AA sur un bout de nylon accroché au waggler terminé par une boucle puis couper un morceau du fil de fer courbé que vous coupez au fur et à mesure afin d'obtenir le bon plombage. Une fois ceci fait, enroulez régulièrement en spires jointives et terminez par une couche de vernis-colle ou d'araldite pour parfaire la finition.

Prenez garde de doubler le nœud d'arrêt dans le cas où vous utilisez des wagglers très lourds, car même s'il est efficace, ce nœud n'est quand-même serré qu'autour d'un nylon très fin.

 

 

Le montage

Le principe du premier plomb est le même que pour a pêche au waggler fixe, il doit être placé au moins à une longueur du bas de ligne du raccord ligne/bas de ligne (Pour un bas de ligne de 15 cm, le premier plomb doit être à 30 centimètres)

Les plombs suivants doivent être placés à double distance à chaque fois en allant du plus petit plomb vers le plus grand; Il est nécessaire de plomber PLUS le haut de la ligne.

Pour les portances des plombs, je vous renvoie au tableau complet sur cette page. Les plus utilisés dans les plombages des wagglers étant:

- BB:     0.4 gr.
- AB:     0.6 gr.
- AAA:  0.8 gr.
- SSG:   1.6 gr.

N'oubliez pas dans votre calcul de prendre en compte le poids du micro-émerillon (que j'utilise à chaque fois pour éviter les vrillages de nylon lors du ramener)

Utilisez des plombs mous et non-toxiques tant qu'à faire, la gamme Dinsmores est la plus répandue, les plombs existent en forme ronde et en forme d’œuf. La particularité des Dinsmores est la stabilité de la précision de la charge (±1% d'erreur)

Si votre waggler présente un œillet trop gros à votre goût et qu'il vous semble que le nœud d'arrêt va passer outre, pensez à enfiler une petite perle au dessus du waggler.

Le nœud d'arrêt

Nœuds d'arrêt déjà prêtsVous pouvez en acheter de tout faits chez les détaillants de pêche ou dans les grandes surfaces de sport, ils se présente enfilés autour d'un petit tube en plastique. Vous glissez le nylon dans le tube en plastique, vous faites coulisser le nœud du tube sur le nylon et le tour est joué.

C'est pratique, efficace mais ça demande de passer le nœud avant de monter la ligne.

 

Si vous voulez faire le nœud vous-même, c'est assez simple. Utilisez du fil d'au moins 18/100 ou du fil en coton tressé ou torsadé et suivant le schéma suivant.

Vous pouvez bien évidemment en réaliser à l'avance et utilisant, comme petit tube en plastique, un bâton d'un sucette ou une paille.

Le schéma ci-dessous montre la méthode idéale, les tronçons de couleur différente sont là pour indiquer lequel passe devant ou derrière l'autre.

Schéma du nœud d'arrêt

1. Passer le brin derrière le corps de ligne (vert), former une boucle.

2. Tourner 4 fois autour du corps de ligne. La première spire passe devant le CDL.

3. Repasser le brin dans la boucle d'abord devant (3 bleu) puis sortir derrière)

 Il est extrêmement important que vous laissiez entre 10 et 15 mm de longueur pour les queues de départ et de fin du nœud.

 

Comportement du waggler coulissant

Lorsque le waggler touche l'eau, il est nécessaire que vous noyiez la bannière (si c'est nécessaire) e que vous gardiez le scion bien immergé dans l'eau.

Rouvrez alors votre pick-up pour donner du mou, donnez du mou vous-même d'ailleurs si vous trouvez que le nylon ne se débite pas facilement automatiquement.

Le nœud d'arrêt va buter sur le waggler qui va se se redresser et enfin se stabiliser au fur et à mesure que les plombs se mettent place. Et étant donné que nous avons plombé plus lourd vers le haut, les derniers millimètres de fond se mettront en place tout doucement par la suite.

Si vous ne donnez pas de mou, ce que vous pouvez faire, vous pêcherez à une distance plus courte équivalant à votre distance de lancer moins la distance entre le waggler et le nœud d'arrêt. De plus, le waggler devra vaincre la résistance de l'eau pour revenir vers vous et récupérer la bannière nécessaire pour arriver au nœud, ce qui va prendre beaucoup plus de temps.

Petit conseil de pratiquant: n'hésitez pas à pêcher très traînant.

Bonnes sorties coulissantes.

 

Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 Belgique

 Télécharger cette fiche en pdf Télécharger cette fiche en pdf

Page précédente : Waggler préplombé fixe Page suivante : Bricolages