La tanche, calme et puissante

CLASSIFICATION

Nom scientifique

Tinca tinca

Photo de tanche

Famille

Cyprinidés

Autres noms

Tinque, Beurotte, Tanca, Tanque

Anglais: Tench

Poids maximum

6 kg (1 à 2 kg)

Longueur maximale

60-65 cm (15 à 30 cm)

Durée de vie

20 ans

Période de frai

Mai à Août

Ponte

environ 300 000 ovocytes par kg

 

Description

Le corps épais et trapu de la Tanche supporte de minuscules écailles bien implantées dans une peau recouverte de mucus. Sa bouche est encadrée par 2 barbillons. Toutes les nageoires de la Tanche ont leurs extrémités arrondies. De plus chez le mâle, le 2e raon des nageoires ventrales est plus épais que chez la femelle.
Avec son dos de couleur vert-olive ou un peu plus brun, la Tanche à des flancs avec des reflets cuivrés.. Son ventre est jaune clair.

Implantation

La Tanche est originaire de Sibérie. Sa dispersion à travers l'Europe date du Moyen Age. Aujourd'hui, la Tanche n'est pas présente en Ecosse et en Scandinavie. Ce poisson qui s'adapte trés facilement a fait l'objet d'introductions sur d'autres continents, En Australie, en Afrique et aussi en Amérique du Nord.

Mode de vie

De la même famille que la carpe, elle se nourrit sur le fond surtout le matin et le soir. Révellant sa présence par des nuages de bulles lorsqu'elle fouille, la tanche cherche les vers de vase, vers de terre voire des petits poissons. Durant la journée, elle reste inactive, sans manger, de même qu'en hiver. A cette saison, elle peut même s'envaser pour hiberner.

La Tanche préfére les eaux calmes et supporte le manque d'oxygène de certaines mares. Sa reproduction intervient de juin à août dans des eaux à plus de 20°C. Sa fécondité peut aller dans des conditions optimales jusqu'à 1 800 000 ovocytes par kg de femelle. La ponte est fractionnée et effective dans la végétation aquatique. La Tanche connait une croissance lente en France. et ne mesure qu'une vingtaine de centimètres à 4 ans, age de sa maturité sexuelle.

Pêche

L'hiver, la Tanche se protège en s'enfouissant dans la vase et attendra le printemps pour en sortir et reprendre une vie plus active, mais toujours très calme. La Tanche reste un poisson méfiant, qui ne fréquente pas ou très peu les bordures et qui fuira à la moindre vibration. Aussi, les habitués le savent bien, les coups de marteau pour planter les piquets et les piétinements sont à éviter. De même, si vous avez la chance de repérer des fouilles en bordure et à proximité d'herbiers, évitez ce réflexe d'amateur qui consiste à "débroussailler" le coup. Les Tanches déménageront bien vite et vous risquez surtout de ne plus les revoir. Décalez plutôt votre poste de quelques mètres et faites ce qu'il faut pour les attirer vers vous...sans les déranger. La Tanche se mérite !

Plusieurs techniques peuvent s'appliquer pour ce poisson.

La tanche peut se pêcher au Feeder. Vous la trouverez au fond, avec une canne de 3,50m, équipée d'un moulinet avec quelques 120 mètres de nylon fin. Sans chercher à lancer sur une longue distance, vous chercherez à atteindre ces fonds de vase où vous avez remarqué les fouilles caractéristiques de la Tanche, faites de petites bulles remontant discrètement à la surface.
L'utilisation de l'amorçoir (Feeder) sans être indispensable, permet d'attirer la timide en libérant sur le coup amorce et asticots. Si vous renoncez à ce type de pêche, un plomb de lond de 20 ou 30g et un bouquet de 2 ou 3 asticots feront tout autant l'affaire du fait d'un lancer moins bruyant et sans effrayer le poisson par une abondance soudaine de nourriture qui puisse l'inquiéter.

Si vous avez une longue canne à emmanchement, vous pouvez aussi tenter de travailler un coup à Tanche.
Un montage à élastique est indispensable. Avec un scion creux, l'élastique passé dans les deux derniers brins, devra pouvoir encaisser la force d'une Tanche dépassant les 3 livres, ce qui représente déjà un beau poisson. Avec un corps de ligne en 12/100, vous pouvez utiliser une empile nylon de 10/00 armée d'un hameçon dont la taille peut varier du 14 au 18 suivant l'esche que vous avez décidée d'employer. Vous devrez aussi tenir compte de la taille des Tanches qui fréquentent les lieux.
Pour équilibrer avec précision votre montage, une olivette suivie d'un plomb de touche, suffisent. La touche de la timide Tanche est très discrète et sa méfiance lui fera relâcher l'esche si elle sent la moindre résistance.

Quelle que soit la technique employée, la question de l'amorçage est un point sensible qui ouvre bien des discussions entre pêcheurs. La seule certitude est que la Tanche est un poisson qu'on peut qualifier de "gourmet" et non de "gourmand'. Aussi, ce Cyprinidé optera très certainement pour un menu frais et fin. Fort de cette opinion sur laquelle de nombreux pêcheurs s'accordent, nous limiterons nos conseils aux points suivants.
- Préférez une amorce d'une couleur foncée. - Quelle que soit l'amorce que vous utiliserez ou confectionnerez, tamisez.
- Ajoutez à l'amorce, une bonne quantite de casters. Le fait de les avoir congelé évitera d'éclater trop vite les boules d'amorce. Vous pouvez aussi et dans les même conditions utiliser du fouillis.
- Enfin la proportion de conposants collants tels que pain d'épice ou gaude sera en fonction de la profondeur à atteindre ou du courant si vous pêchez en rivière. Appliquez vous dans ce choix car vos boules d'amorce doivent arriver au fond et une fois en place offrir aux Tanches le menu préparé.

Expériences vécues :

La Tanche aime le sucré mais aussi les farines d'origine animale...n'hésitez donc pas à utiliser le pain d'épice ou le coprah, voir lors d'une autre sortie les farines à base de crevette ou de poisson. Ces composants, sucrés ou salés feront merveilles avec des amorces comme la "3000 SENSAS Tanches" ou la "VAN DEN EYNDE Secret"

 

Une amorce collante

3 volumes de Chapelure rousse
2 volumes de Coprah mélassé
2 volumes de Farine de pain d'épice
1 volume de Tourteau de mais
1 volune de Farine de noix
1 volume de jaune de Hollande
Aprés avoir tamisé, ajouter 2 ou 3 volumes de Casters congelés Préparez votre coup en jetant 5 boules taille "pétanque"

Page précédente : Le rotengle n'est pas un gardon Page suivante : Tous les poissons en images.